Adami

UDA - 188 Adami

Art Paris / Art Fair

Franco Adami est un sculpteur italien né en 1933 que l'on ne présente plus tant sa notoriété et la qualité de son travail ont dépassé les frontières. Se partageant entre ses deux ateliers de Pietrasanta, sœur jumelle de Carrare, et de Paris, il a au fil des ans construit un œuvre sculpté magistral qui a su conquérir les amateurs et les collectionneurs les plus exigeants. Installé à Paris depuis 1957, la découverte de deux artistes joue un grand rôle dans sa carrière : celle des sculpteurs Ossip Zadkine, rencontré dans les ateliers de La Grande Chaumière, et Collamarini, professeur aux Beaux-arts de Paris. Il fréquente ensuite Henry Moore, Antoine Poncet, Francesco Marino di Teana et André Bloc de la seconde Ecole de Paris… Après une exposition de prestige en Corée du Sud, au Seoul Art Center en septembre 2016, nous retrouvons le sculpteur Franco Adami sous la verrière du Grand Palais dans le cadre de « Art Paris Art Fair 2017 », sous la houlette d'une nouvelle association « Art Culture Sculpture » dont le principal but est de donner plus de vie et de visibilité à la sculpture monumentale d'aujourd'hui. Cette année, le continent africain est son invité d'honneur. C'est une des raisons pour lesquelles « Art Culture Sculpture » a fait appel à Franco Adami. Celui-ci a travaillé à partir de 1976 pendant une vingtaine d'années avec des pays de l'Afrique de l'Ouest et y a réalisé de nombreux monuments ; notamment en Côte d'Ivoire, où il a réalisé le buste du Président Félix Houphouet-Boigny ainsi que des médailles à remettre lors des cérémonies officielles ; une grande sculpture en marbre blanc de Carrare, « Le Buffle », pour l'Assemblée Nationale, ainsi que différentes œuvres entrant dans des collections privées. Il entretient d'ailleurs des relations privilégiées amicales avec le Président de la Côte d'Ivoire et les membres de sa famille. Cette découverte lui a donné la possibilité de s'immerger totalement dans la culture africaine. Et c'est en étant invité à toutes les fêtes traditionnelles de villages qu'il découvre la richesse de la culture locale dont il va s'inspirer en créant des œuvres autour des masques, des totems et du bestiaire. Pour cette raison, il a été surnommé par les Africains « Le Féticheur blanc ». Puis son amour pour ce continent aux multiples facettes le fait voyager au Togo où il réalise plusieurs monuments commandés par la Présidence du pays : La Colombe de la Paix, à l'occasion des Accords de Lomé, imposant monument conçu dans un bloc de marbre blanc de 9 mètres de haut, et Symboles africains, une sculpture-fontaine de plus de 7 mètres de haut, située en face du Palais de la Présidence, à Pya. Dans ces deux pays, il a aussi eu le plaisir de travailler avec des architectes et de participer à la création de projets architecturaux qui sont maintenant inscrits aux patrimoines nationaux. En sachant tout cela on se rend mieux compte de l'importance de la présence de Franco Adami dans un événement artistique ayant l'Afrique pour thème. Qui mieux que lui peut faire la jonction entre nos deux mondes ? Ce qui est sûr, c'est que Franco Adami ne peut laisser indifférent tant la force de son expression et la qualité de son travail sont hors du commun. Il faut donc remercier cette jeune et vaillante association « Art Culture Sculpture » qui a choisi de se consacrer à la défense et à la promotion des sculpteurs dont l'œuvre s'échelonne de 1950 à nos jours, pour avoir initié un tel événement.