Stefania Tejada

UDA - 201 Stefania Tejada

Les yeux dans les yeux

Née en 1990 dans une petite ville de Colombie, Stefania Tejada grandit en recevant l’éducation formatrice que dispensent les familles confiantes en l’avenir, au sein d’environnements où la misère et la violence peuvent faire, parfois, irruption sous leur forme la plus immédiate. Sous l’impulsion d’une mère décidée à donner les meilleures opportunités à sa fille, Stefania Tejada passe son enfance à pratiquer les activités les plus variées, tant sur le plan scolaire que culturel. Très jeune, elle se passionne pour les images de mode qu’elle découvre dans l’unique publication disponible à l’achat de manière sporadique dans sa région : Vogue. Cela pourrait faire sourire s’il ne s’agissait pas d’une authentique révélation pour la jeune fille. Dans son monde rationnel et prosaïque, le papier glacé de l’emblématique magazine ouvre sur un univers décalé où le superflu est un principe et les femmes sont reines. Elle décide alors de s’orienter vers des études de fashion design, un choix audacieux qui lui permet en accédant à des études supérieures, de suivre des cours d’Histoire des arts et, à travers cette première approche, de se situer dans un monde où Himfa af Klint, Van Gogh et Le Douanier Rousseau côtoient Alexander McQueen parmi les grands fondateurs de l’esthétique moderne. Partie vivre et travailler au Mexique en tant que designeuse et illustratrice pour d’importantes entreprises et magazines à grands tirages, Stefania Tejada se met à créer pour elle-même des œuvres qui lui permettent d’explorer sa nature profonde. La création digitale s’impose à elle dans cette période car ses engagements professionnels l’obligent à voyager sans cesse entre les Amériques et l’Espagne, rendant tout travail de longue haleine sur un quelconque support physique trop contraignant.