BRANDILY

UDA - 182 BRANDILY

Les bronzes de BRANDILY

Faire savoir que le savoir-faire flamboie au plus près de nous afin de combler les attentes les plus exigeantes des amateurs de la belle oeuvre. Par son travail acharné dans la recherche de la perfection, Jean-Luc Brandily, ancien élève de l’École Boulle, est devenu un sculpteur chevronné qui depuis 40 ans a su imposer un style à nul autre pareil en des propositions des plus abouties. Cette rubrique s’enorgueillit d’être l’écho des événements qui ont jalonné l’année 2015 et des épisodes à venir qui consacreront une fois de plus le travail exceptionnel de l’artiste. Dans cette progression, Brandily aura eu une année riche d’événements qui ont confirmé l’excellence dans l’éventail de ses prestations.
Dans cette reconnaissance, l’oeuvre a été sollicitée par des salons prestigieux tels celui de Moscou, de Saint Petersbourg où l’artiste libérait des virtuosités auprès d’un public éclairé. Pareillement, un de ses faits notables a été de générer un grand rassemblement d’amateurs du genre, arrivant notamment de différents pays étrangers, pour entrer en communion dans une chapelle, en l’occurrence celle de la Fonderie de Tivernon tenue par le fondeur Abel Marta, pour y célébrer la naissance d’une grande oeuvre de bronze délivrée de sa chrysalide de terre par Jean-Luc Brandily en personne. Savamment organisée dans l’antre du feu, la nouvelle collection de sculptures étoffait l’allée principale menant aux forges de l’enfantement. Dans cet élan, l’artiste avait judicieusement programmé la dédicace de son magnifique livre récapitulant par des photographies, textes intimes du créateur et critiques des thèmes, la résonance de 40 ans de passion. Ce parcours sans faute a créé une étoile qui désormais illumine le monde du statuaire. L’intégration dans la voie lactée des galeries ne s’est pas fait attendre : aussi, celles de Barbizon, que nous ne présentons plus ou pareillement la galerie d’Art Maïté sise au Luxembourg et conduite par Marie-Thérèse Prospéri, s’invitent afin d’honorer de leurs belles vitrines, les envolées de bronze du sculpteur. C’est également dans cette espace réservé à l’Art, que le 26 novembre, un vernissage a amorcé une exposition d’exception de Brandily en association avec le peintre péruvien Walter Barrientos qui se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2016. Dans ce sillon porteur, la très appréciée Galaxie des Arts située place des Vosges à Paris accueillera un éventail de ses bronzes. L’année 2016 augmentera la visibilité de l’artiste par une immersion dans le Salon Européen de la sculpture de Strasbourg “Sculpturum’’ réservé à des sculpteurs d’exceptions, où 4 grandes pièces escortées d’une série de 20 bronzes seront sous les projecteurs. Les collectionneurs ne s’y trompent pas car à la vue de la cotation des sculptures de Brandily, celles-ci deviennent un réel placement financier.
Nonobstant, la propension de Brandily à hisser son oeuvre toujours plus haut reste vivace et saura être son offrande au monde de l’Art. Gageons que son inspiration nous abreuve encore pour longtemps à ces merveilleux et luxuriants moments de rêves.