Doro

Doro - Bras en équilibre, argent, 950/1000, ht larg 16,5 x 50 cm, 2148 g

l’Orophane

Aux arcanes de la pierre philosophale, Doro transforme, par la fusion, les nobles métaux d’or et d’argent, en pièces uniques et objets d’art d’exception.
 

Après une formation en bijouterie et métaux précieux, Doro suit les Beaux-Arts de Besançon. Il devient un professionnel renommé dans la haute joaillerie. Sa vie d’artiste jusque-là menée en parallèle débute en 2007 lorsqu’il reçoit le prix spécial du jury pour une sculpture d’or et d’argent massifs au Tahitian Pearl Trophy. En France, il est distingué par l’A.D.A.G.P. comme sculpteur Lauréat de l’année 2013. Quand il crée, sa perception naturelle le pousse vers un monde éloigné de toutes perturbations extérieures. « Il entre alors dans une extrême concentration et a besoin de travailler en totale solitude », précise son épouse. Son comportement artistique et esthétique, dénué d’expression sociale ou affective, est directement voué à la libre manifestation du métal et à l’interprétation du spectateur. Si Doro dirige la fusion, il se laisse ensuite guider par les résultats qui se dévoilent au fur et à mesure. S’il maîtrise la technique, il est impossible d’anticiper la forme des lamelles qui se solidifi ent à la sortie du creuset.
Avec minutie, il les compose entre elles, comme dans un puzzle, les associe en éléments du corps humain ou en personnages à partir de cette technique inédite qu’il désigne sous un néologisme de son cru : Orophanie (étymologiquement : manifestation de l’or). Pour ce pêcheur de refl ets en fusion, chaque parcelle, de la délicate foliole à l’aspect d’aluminium froissé jusqu’aux feuilles longilignes, Doro, l’Orophane la matière s’exprime seule et fait sens.
Artistiquement d’abord, entre réalisme et abstraction, l’aura de forces étranges fascine dans l’harmonie et l’élégance des atours déliés qui parcourent ses créations. Sur le plan fi nancier ensuite, un montage précurseur dans l’art est proposé par Hugues Chapelle promoteur exclusif de l’oeuvre de l’artiste.

Pour sa part, Doro reste étranger à cet aspect des choses, anachorète en son atelier, il y peaufi ne et son art et ses secrets.