Danielle Rannou

UDA - 186  Danielle  Rannou

Galerie du Marais

Autre pilier de la Galerie du Marais évoluant quant à lui dans le vaste registre de la peinture paysagère, Danielle Rannou séduit par la qualité de ses compositions et l’intelligence de son coup d’œil.

Formée à l’École des Beaux-arts du Raincy ainsi qu’à l’atelier privé de Ludovico Cosma, lui-même ancien élève du peintre et fameux affichiste Jean Even (1910-1986), Danielle Rannou se rattache par sa filiation d’apprentissage à la tradition des peintres résolument figuratifs qui, au tournant de deux siècles, voulurent s’approprier le réel pour mieux le fortifier dans un monde en pleine mutation. Nommée depuis peu Peintre de l'Armée, Danielle Rannou est un témoin attentif de son temps, capable de saisir et de restituer à travers une œuvre variée la diversité des lieux vécus et visités par l’homme. La contemporanéité y est une évidence plus qu’un postulat et la précision avec laquelle l’artiste développe ses gammes chromatiques est un sommet du genre. On y relève, qui plus est, de belles et fulgurantes audaces tonales qui baignent l’ensemble de son œuvre dans une dynamique, une immédiateté avivant spontanément l’imagination du regardant. Les couleurs franches qui composent la base de sa palette soutiennent avec subtilité sa quête de lumière, véritable quintessence de son approche de la science du paysage. Traditionnelle dans ses fondements, celle-ci n’en demeure pas moins profondément moderne dans sa manière de concevoir la « vision » habitant la toile. Songeons à quel point l’artiste parvient sans aucune difficulté à sublimer les lieux les plus emblématiques et parfois galvaudés de l’art contemporain, et ce uniquement en choisissant l’exacte tonalité nécessaire à rendre compte de l’unicité magnifique de chaque vue traitée. On aura rarement été pris à ce point au dépourvu face à la fugacité du monde qui nous entoure. Sous ses pinceaux, l’apparente éternité des monuments ne peut elle-même que s’incliner devant l’instant remarquable et fuyant du plus simple des rayons de soleil ; et l’immortalité du regard de l’artiste. Entre autres prix et distinctions, Danielle Rannou a reçu le 1er prix de peinture du Salon des peintres de l’Armée à deux reprises en 2009 et 2011, et a été médaillée d’or de l’Assemblée Nationale 2010.