Nina Tescar

UDA - 182 Nina Tescar

Lignes d'encre

L’empreinte artistique est une symbiose de facteurs, qui, pour exister, s’apparie à notre subconscient pour en extraire des images enfouies mais déterminantes pour l’oeuvre. Par ses représentations naturalistes, l’artiste Moldave Nina Tescar, fusionne l’abstraction et le figuratif pour aborder les mémoires et intervalles du temps. Au décryptage des enchevêtrements des lignes de vies bourgeonnantes ou de froides et noires concrétions habitées, nous pénétrons dans un univers en continuel mouvement qui meurt pour mieux renaître sous d’autres formes. Ses représentations d’escargots ou de coquillages sont un symbole fort de régénération en même temps que la spirale est un signe connu des égyptiens pour traduire l’évolution de la vie dans son cycle initiatique. L’oeuvre de l’artiste est le reflet d’une nature non définie qui cache son dessein par des convulsions intermédiaires énigmatiques.
Comme si l’achèvement se révélait difficile, voire indiscernable ou impossible. Dans cette recherche aléatoire du trait appelant un autre trait, cette transcription ornementée pourrait être le calque des errements de nos âmes dans le dédale des clairs-obscurs de nos allégresses et anxiétés. Cependant, le cheminement projeté sur la trame du papier reste assujetti aux harmonies subliminales ressenties par l’artiste, une créativité impétueuse pour écrire ses émotions. Telle l’orchidée pour survivre dans son biotope, épiphyte ou en liane sans fin, elle sait contrer les forces pour présenter ses subtiles mutations.
La maîtrise de Nina Tescar tient en des ouvrages d’encre de grands formats aux symphonies colorées, qui ne permettent aucun repentir. Un sacerdoce sur du long terme requérant de l’inventivité, de la minutie, sans omettre une cohérence dans les ambiances et le geste pictural. Toutefois, elle accepte un pacte avec le temps afin d’amener chaque oeuvre à son apogée. Par cet effort opiniâtre et sans concession, elle a réussi à engendrer un style particulier recherché par le milieu artistique et convoité par les collectionneurs. Récipiendaire du Prix Puvis de Chavannes en 2014, elle bénéficiera en décembre, d’une exposition privée au sein du salon de la Société Nationale des Beaux Arts. Dans cette suite logique, l’Espace Christiane Peugeot à Paris exposera ses travaux ainsi que l’International Art Project à Monaco. Nina Tescar, une artiste convaincante, une oeuvre à suivre