Automne 2019 - Cahiers de Chine

UDA 195

Edito

 

Quand j’ai rencontré les artistes de Chine, il y a bientôt quinze ans, il m’a semblé essentiel de travailler au rapprochement des artistes de Chine et de France, car il m’est apparu que la relation entre les artistes de nos deux pays devait devenir un des éléments moteurs de l’art dans le monde.

 

En effet, la Chine est restée le grand pays de la peinture où elle représente toujours le sommet de la vie intellectuelle et spirituelle. C’est bien pourquoi, depuis lors, j’ai voulu fonder un outil qui permette un dialogue direct et une compréhension amicale et professionnelle, entre les artistes chinois et occidentaux. Ce dialogue devait trouver aussi un chemin vers les amateurs d’art et le marché.

 

Aujourd’hui, Patrice de La Perrière et l’Univers des arts, nous ont offert cette belle opportunité. Nous allons pouvoir développer lors des parutions régulières du magazine des échanges concernant toute la vie des arts plastiques en Chine en France et en Europe.

 

Nous voulons que ces cahiers de Chine deviennent la vitrine sino-européenne de toute la foisonnant diversité de la création artistique.

 

Ils montreront aussi toute l’importance des formations et des apprentissages dans les arts, pour les enfants jusqu’aux artistes les plus confirmés qui restent toute leur vie des chercheurs.

 

Je souhaite longue vie au « Cahiers de Chine » que nous allons construire ensemble en fédérant nos énergies.